Société Centrale d’Apiculture

De la friche à l’Eden - Les jardins du Ruisseau

Focus sur un rucher

[bleu marine]"Rendez-vous à la gare Ornano"[/bleu marine]

Ne cherchez pas la gare Ornano sur un plan de transports en commun de la région parisienne. Située porte de Clignancourt, à deux pas du marché aux puces de Saint-Ouen, l’exploitation du service voyageurs a définitivement fermé le 22 juillet 1934.

Le bâtiment, implanté au-dessus des voies, va renaître début 2014 en accueillant la Recyclerie, un lieu de vie ancré dans son quartier, qui proposera un contenu culturel et social centré sur le mieux vivre et le mieux consommer, un lieu entièrement composé d’équipements d’occasion remis en état. Un nouveau partenaire, local et durable, pour les Jardins du Ruisseau !

[bleu marine]Les jardins du Ruisseau[/bleu marine]

Tout est parti d’un noyau, un petit noyau de riverains qui ont fait un rêve ensemble : installer un jardin près de chez eux, Porte de Clignancourt. Mais ils rêvent d’un jardin à partager, avec des espaces dédiés au potager, aux fleurs, à l’échange et pourquoi pas à la fête. C’était en 2000. Ils créaient l’association « Les amis des jardins du Ruisseau », baptisée du nom de la rue qui enjambe la voie ferrée de l’ancienne gare Ornano. À cette époque, les quais servaient de dépotoir.

Rejoint par des bénévoles très motivés, avec l’accord de Réseaux Ferrés de France et de la Mairie de Paris, l’équipe se transforme en commando pour nettoyer les lieux. À partir d’un espace de 400 mètres de long, correspondant à l’ancien quai nord, jour après jour, plante après plante, la nature s’impose progressivement, s’appuyant sur des adhérents de plus en plus nombreux : 400 individuels, 20 associations, collèges, écoles, organismes, très nombreux partenaires) qui créent, animent et font vivre les jardins partagés, pédagogiques à vocation sociale et d’éducation à l’environnement.
Aujourd’hui, ce sont plusieurs dizaines de jardins qui prospèrent, témoins de la diversité du monde végétal. Chaque parcelle porte un nom. Elle est soignée par un groupe d’amoureux de la nature, en respectant la Charte de la Main Verte : ni pesticides ni engrais chimiques. La biodiversité est encouragée, par exemple par l’installation d’un bassin aquatique. Toutes les méthodes respectueuses de la nature sont mises en œuvre, comme la récupération de l’eau de pluie, le lombri-compostage et l’installation d’un poulailler équipé d’un toit végétalisé !
L’espace des Jardins du Ruisseau est ouvert aux artistes, restant fidèle au rêve initial. Il propose très régulièrement des événements réunissant des peintres, sculpteurs, danseurs et musiciens, qui enrichissent d’univers nouveaux les échanges déjà très riches entre jardiniers, de toutes origines et de tous âges.
Tout au bout du jardin, dans un espace délimité, 5 ruches ont été installées en 2010, afin de démontrer qu’il est tout à fait possible de sensibiliser petits et grands à la nécessité de protéger les insectes pollinisateurs. Le quai sud de l’ancienne gare accueille de son côté une jachère fleurie. Le Groupe Apicole, composé de plusieurs apiculteurs, veille sur les colonies d’abeilles. Certains d’entre eux ont suivi la formation proposée par la Société Centrale d’Apiculture au Rucher du Jardin du Luxembourg. Les deux référents du rucher sont Eric Picard et Cyril Michel.

Fidèle aux objectifs d’ouverture et de partage des Jardins du Ruisseau, l’équipe apicole participe activement aux événements et les animations en liaison avec le rucher ne sont pas en reste : vente du miel (médaille d’or du concours d’Ile de France en 2010 et 2011), visite de classes maternelles et primaires, d’associations dédiées à l’aide aux adultes handicapés ou d’insertion, comme l’association Halage (« réhabiliter les hommes en réhabilitant les friches »).

La fabuleuse aventure des Jardins du Ruisseau a inspiré de nombreux jardins partagés à Paris, qui en compte aujourd’hui plus de soixante, en France et même au-delà de nos frontières. De quoi faire de la réalisation d’un rêve une véritable locomotive de la nature en ville. La boucle de la « petite ceinture » est bouclée !

Renaud Hilleret septembre 2013

Les Jardins du Ruisseau
Sur la petite ceinture ferroviaire
Entrée par le pont de la rue du ruisseau au niveau du n° 110
75018 Paris

Metro : Porte de Clignancourt ou Jules Joffrin
Les Jardins du Ruisseau accueillent le public les mercredi et dimanche toute la journée et le samedi après-midi.
Pour contacter les Jardins du Ruisseau :
contact@lesjardinsduruisseau.org
[www.facebook.com/jardinsduruisseau]