Société Centrale d’Apiculture

Histoire du rucher

À sa création en 1856, la Société Économique d’Apiculture se donne comme programme « d’améliorer et d’étendre la culture des abeilles en vulgarisant les méthodes et les perfectionnements les plus avantageux, en neutralisant, par l’expérience et de saines données, les théories et les pratiques défectueuses ; enfin, de faire produire à cette branche de l’économie rurale tous les produits qu’elle est susceptible de donner ».

C’est dans ce contexte que les cours d’apiculture du rucher du Jardin du Luxembourg ont été élaborés.

[fond bisque]De 1856 à nos jours.[/fond bisque]

Le rucher du Luxembourg est certainement le plus ancien rucher urbain de France.

Face rucher Hamet
Rucher « monumental », il fut construit en 1856.

Un apiculteur de l’époque, Henri Hamet, désireux d’avoir un site sur lequel il pouvait mettre en pratique ses conférences apicoles, obtint du général marquis d’Hautpoul –grand référendaire du Sénat–, la concession d’un terrain dans le Jardin du Luxembourg d’alors.
Le lieu retenu, appelé « La Pépinière », se situait dans une zone correspondant actuellement aux allées de l’Observatoire.

Travaux de démolition à la Pépinière

En 1866, les travaux d’urbanisme engagés par le baron Haussmann – percement de la rue Auguste Comte en particulier – amenèrent la destruction de la Pépinière.

Pendant les quelques années de transition, les cours théoriques furent donnés dans l’Orangerie du Jardin et les cours pratiques près de la gare de Meudon. En 1872 La Société Centrale d’Apiculture obtint l’autorisation de faire réinstaller son rucher à l’intérieur des nouvelles limites du Jardin.

Ce fut un nouveau rucher. Le rucher « monumental » initial, si cher au cœur d’Henri Hamet, ne fut pas reconstruit, mais la S.C.A dispensera désormais ses cours dans le pavillon voisin construit par l’architecte Davioud en 1867. A partir de 1879, elle utilisa le sous-sol du pavillon comme local technique.

__filet2.png__

Bien des années se sont écoulées depuis ces remaniements importants. Sans faillir une seule année, l’enseignement apicole a été dispensé au rucher et au pavillon Davioud.

Le bénévolat est la règle qui régit ce cours d’apiculture.
Le conservateur qui en a la responsabilité s’appuie sur une équipe nombreuse qui assure, chaque saison et au fil des semaines, l’enseignement théorique et pratique.

__filet3.png__

Le rucher au fil du temps

Le rucher du Jardin du Luxembourg vers la fin du XIXe siècle

Le rucher du Jardin du Luxembourg vers la fin du XIXe siècle

Le rucher du Jardin du Luxembourg vers le milieu du XXe siècle

Les auditeurs au fil du temps

Depuis l’origine, le pavillon Davioud voit se succéder des générations de curieux que l’abeille intrigue


1904

Groupe d'auditeurs des cours pour l'année 1904


1908

Groupe d’auditeurs des cours pour l’année 1908
Au centre le professeur Edouard SEVALLE.

1913

Groupe d'auditeurs des cours pour l'année 1913


1930

Groupe d'auditeurs des cours pour l'année 1930


1939

Groupe d'auditeurs des cours pour l'année 1939

[fond bisque]La fin du XXe siècle et l’inauguration du rucher en 1991[/fond bisque]

À la fin du XXe siècle, les installations vieillissent. Une rénovation devient indispensable.

Sous l’impulsion du Président Alain Poher et des Questeurs du Sénat, la mise en chantier est décidée en 1990.
Les travaux sont exécutés durant l’hiver et l’inauguration a lieu le 9 avril 1991.

L’architecte du Sénat, M. Jacques Patureau, utilise le motif hexagonal si représentatif des constructions propres à l’abeille et conçoit ainsi un ensemble unique en son genre.

Le Président Alain Poher coupant le ruban lors de l’inauguration

Le Président Alain Poher coupant le ruban lors de l'inauguration

La collection de ruches anciennes

Collection de ruches anciennes

Les auditeurs de 2007

[fond bisque]2007 - Promotion "Saule Marsault" [/fond bisque]

Année 2007. Promotion « Saule Marsault »