Société Centrale d’Apiculture

Pollinisatrice et sentinelle de l’environnement, l’abeille est en danger. Protégeons-la !

La Société Centrale d’Apiculture (S.C.A.) a été créée il y a plus de 150 ans pour contribuer à la survie de l’Abeille, en luttant contre les pratiques apicoles ancestrales (étouffage) qui conduisaient pratiquement à détruire les colonies fortes et donc à favoriser la pérennité des souches génétiquement les plus faibles.

Reconnue d’utilité publique en Mars 1900, la S.C.A. a fortement contribué à l’interdiction de ces pratiques au début du XXe siècle.

Organisatrice de plusieurs expositions et congrès, elle est à l’origine de la création de nombreux groupements apicoles.

La S.C.A. qui s’est donné pour objectif la diffusion des connaissances scientifiques et leur vulgarisation, n’a jamais cessé sa mission de formation des adultes au Rucher École du Jardin du Luxembourg et plus récemment, des enfants au Rucher Pédagogique du Parc Georges Brassens.

Depuis plusieurs dizaines d’années, l’Abeille est menacée par les pesticides abondamment utilisés en agriculture intensive, et aujourd’hui par l’introduction dans notre environnement des plantes génétiquement modifiées (O.G.M.) dont les conséquences pourraient se révéler catastrophiques pour les insectes pollinisateurs et par voie de conséquence pour l’Homme.

La reconnaissance du rôle essentiel de l’Abeille dans les écosystèmes et dans la préservation des équilibres naturels est désormais au cœur des préoccupations de notre association.

Pollinisatrice et sentinelle de l’environnement, l’abeille est en danger. Protégeons-la !

en savoir plus…
abeilleProtégez-moi!
Diminuer la police Revenir à la taille par défaut Augmenter la police

La fête des Jardins de Paris : 26 et 27 septembre 2009


Michel Ricard

A Paris, au cours du mois de septembre se situent traditionnellement deux manifestations auxquelles nous pouvons adosser notre fête du miel au Jardin du Luxembourg : les journées du patrimoine et les journées des Jardins de Paris.
Le cadre privilégié de la fête du miel est habituellement le pavillon Davioud. Or nous partageons l’occupation de cette salle avec nos collègues de l’AACL. Comme l’argument principal de l’AACL est le floral, nous avons convenu depuis quelques années que cette association occupait prioritairement Davioud sur le week-end de la fête des Jardins.

Logiquement notre fête apicole était donc avancée au week-end précédent, celui du patrimoine. Pas si simple : en 2009, le congrès mondial de l’apiculture se déroule à Montpellier aux mêmes dates, ce qui amène plus d’une dizaine de responsables de la SCA à être présents sur les rives de la Méditerranée. Une seule possibilité pour la fête du miel : les 26 et 27 septembre. L’AACL occupant Davioud, nous devions trouver une autre solution, c’est celle de l’exposition sous tentes qui est retenue. Devant la complexité de la location et les divers coûts (location et assurances) l’exécutif de la SCA décidait d’investir dans l’achat de deux tentes.

Nous les installâmes donc, avec l’accord de la conservation, à proximité du rucher. Cela aurait pu être une aventure pénalisante par temps douteux ou pluvieux, la météo printanière de cette semaine rendit la chose particulièrement agréable et festive. Nous savions que l’affluence des acheteurs de miel allait être considérable. De plus, le système d’inscription aux cours d’apiculture devant amener plus d’une centaine de candidats désirant déposer leur dossier, une belle pagaille pouvait en résulter !
Alain Sandmeyer eut l’idée d’utiliser les barrières métalliques, dites « Vauban », pour canaliser les deux files d’attente. Ce fut une parfaite réussite. Le samedi matin tout s’orchestrait à la perfection. Et pourtant, certains impatients avaient franchi les grilles du Jardin dès l’ouverture vers 7 h 30.

Nous avions prévu un nombre de pots réduit par personne, mais, comme il est de coutume depuis des années, la production de miel issue du rucher s’épuisait très vite laissant dès l’après-midi la place aux seules activités culturelles : renseignements et informations apicoles. Que tous les animateurs présents au cours de ces deux journées soient ici chaleureusement remerciés avec une pensée plus particulière pour les « jeunes » de la promotion 2009. En parallèle avec son animation au Luxembourg, la SCA œuvrait sur un deuxième site : le Jardin Alpin du Jardin des Plantes. Une de nos auditrices 2009, travaillant au Jardin Alpin, réussit à nous convaincre et à convaincre le Directeur du Jardin des Plantes d’installer sur l’une des pelouses une ruche peuplée vitrée ainsi qu’un certain nombre de panneaux pédagogiques. Surpris en un premier temps, les visiteurs qui flânaient à la recherche de vues et d’informations florales et botaniques se rapprochèrent très vite du point d’animation et entourèrent la pelouse habitée. Plusieurs membres de la SCA, nouveaux comme plus anciens, se relayèrent durant ces deux jours pour essayer de présenter l’abeille et répondre aux questions du public. A remarquer un intérêt très vif manifesté par les enfants.
Cette expérience fut une réussite. Nous souhaitons qu’elle soit reconduite et même transformée en une action plus profonde et plus pérenne. Pourquoi pas ?



Société Centrale d'Apiculture - Réalisation et conception Polygoon Design © 2008

Dernière mise à jour du site : vendredi 3 mars 2017

À propos de ce site - Sauf mention contraire, le contenu de ce site est sous contrat Creative Commons :
Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification