Société Centrale d’Apiculture

Pollinisatrice et sentinelle de l’environnement, l’abeille est en danger. Protégeons-la !

La Société Centrale d’Apiculture (S.C.A.) a été créée il y a plus de 150 ans pour contribuer à la survie de l’Abeille, en luttant contre les pratiques apicoles ancestrales (étouffage) qui conduisaient pratiquement à détruire les colonies fortes et donc à favoriser la pérennité des souches génétiquement les plus faibles.

Reconnue d’utilité publique en Mars 1900, la S.C.A. a fortement contribué à l’interdiction de ces pratiques au début du XXe siècle.

Organisatrice de plusieurs expositions et congrès, elle est à l’origine de la création de nombreux groupements apicoles.

La S.C.A. qui s’est donné pour objectif la diffusion des connaissances scientifiques et leur vulgarisation, n’a jamais cessé sa mission de formation des adultes au Rucher École du Jardin du Luxembourg et plus récemment, des enfants au Rucher Pédagogique du Parc Georges Brassens.

Depuis plusieurs dizaines d’années, l’Abeille est menacée par les pesticides abondamment utilisés en agriculture intensive, et aujourd’hui par l’introduction dans notre environnement des plantes génétiquement modifiées (O.G.M.) dont les conséquences pourraient se révéler catastrophiques pour les insectes pollinisateurs et par voie de conséquence pour l’Homme.

La reconnaissance du rôle essentiel de l’Abeille dans les écosystèmes et dans la préservation des équilibres naturels est désormais au cœur des préoccupations de notre association.

Pollinisatrice et sentinelle de l’environnement, l’abeille est en danger. Protégeons-la !

en savoir plus…
abeilleProtégez-moi!
Accueil enfumoir L’Association enfumoir Organisation enfumoir Liste des présidents
Diminuer la police Revenir à la taille par défaut Augmenter la police

Liste des présidents

Liste des présidents de la Société Centrale d’Apiculture : Selon la liste donnée par J.M. Jeanton Lamarche dans son livre « Pour une histoire de l’Apiculture française [1] ».


XIXe siècle
1855

5 septembre
MONTGAUDRY, baron de.
Secrétaire de la Société zoologique d’acclimatation.

1856

23 octobre
VALSERRES, Jacques.
Agronome. Accepte la présidence, par intérim.

1857

décembre
CARLIER, Pierre.
Conseiller d’État. Décédé le 31 mars 1858.

1859

26 février
HEURLIER.
Conseiller d’État. Démissionne le 21 novembre 1861.

1862

20 novembre
MOQUIN-TANDON.
Docteur.
- Professeur à la Faculté de médecine.
- Membre de l’Institut (Académie des sciences).
- Vice-président de la Société Impériale d’acclimatation.

1863

juillet
BLANCHARD, Emile.
Professeur de zoologie au Muséum d’histoire naturelle. Démissionne le 23 septembre 1865.
- Membre de l’Institut (Académie des sciences).
- Auteur de « Métamorphoses, mœurs et instincts des insectes ».

1865

septembre
VALSERRES, Jacques.
Agronome. Assure l’intérim de la présidence.

1866

1er février
CARCENAC, Henri Gustave.
Démissionnera le 16 juillet 1871, lorsqu’il sera élu maire du 2ème arrondissement.

1871

7 décembre
DUCUING.
Député des Hautes-Pyrénées. Démissionnera le 14 avril 1875.

1875

14 avril
LIESVILLE, vicomte de.
Conservateur adjoint au musée Carnavalet. Accepte la présidence par intérim.

1876

19 mars
MARMOTTAN.
Docteur. Démissionne en 1884. Député de Paris.
- Conseiller municipal, puis maire du 16ème arrondissement.

1884

17 décembre
HEREDIA, Sévériano de.
Député de Paris.
- 1873 : Conseiller municipal, quartier des Ternes.
- 1876 : Président du conseil municipal de Paris.
- 1881 : Député du 17em arrondissement.
- 1887 : Ministre des Travaux publics dans le cabinet Rouvrier. Créateur des Bibliothèques municipales.

Notes

[1] aux pages 85, 86 et 87



Société Centrale d'Apiculture - Réalisation et conception Polygoon Design © 2008

Dernière mise à jour du site : mardi 6 juin 2017

À propos de ce site - Sauf mention contraire, le contenu de ce site est sous contrat Creative Commons :
Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification