Société Centrale d’Apiculture

Pollinisatrice et sentinelle de l’environnement, l’abeille est en danger. Protégeons-la !

La Société Centrale d’Apiculture (S.C.A.) a été créée il y a plus de 150 ans pour contribuer à la survie de l’Abeille, en luttant contre les pratiques apicoles ancestrales (étouffage) qui conduisaient pratiquement à détruire les colonies fortes et donc à favoriser la pérennité des souches génétiquement les plus faibles.

Reconnue d’utilité publique en Mars 1900, la S.C.A. a fortement contribué à l’interdiction de ces pratiques au début du XXe siècle.

Organisatrice de plusieurs expositions et congrès, elle est à l’origine de la création de nombreux groupements apicoles.

La S.C.A. qui s’est donné pour objectif la diffusion des connaissances scientifiques et leur vulgarisation, n’a jamais cessé sa mission de formation des adultes au Rucher École du Jardin du Luxembourg et plus récemment, des enfants au Rucher Pédagogique du Parc Georges Brassens.

Depuis plusieurs dizaines d’années, l’Abeille est menacée par les pesticides abondamment utilisés en agriculture intensive, et aujourd’hui par l’introduction dans notre environnement des plantes génétiquement modifiées (O.G.M.) dont les conséquences pourraient se révéler catastrophiques pour les insectes pollinisateurs et par voie de conséquence pour l’Homme.

La reconnaissance du rôle essentiel de l’Abeille dans les écosystèmes et dans la préservation des équilibres naturels est désormais au cœur des préoccupations de notre association.

Pollinisatrice et sentinelle de l’environnement, l’abeille est en danger. Protégeons-la !

en savoir plus…
abeilleProtégez-moi!
Accueil enfumoir L’Association enfumoir Publications et éditions enfumoir Parutions dans les revues (...) enfumoir Parutions 2013 enfumoir Rencontre avec Gaël Tomasini, responsable du Service Environnement de la Ville de Montfermeil
Diminuer la police Revenir à la taille par défaut Augmenter la police

Rencontre avec Gaël Tomasini, responsable du Service Environnement de la Ville de Montfermeil


La SCA : Bonjour Gaël, pouvez-vous nous raconter vos premiers pas en apiculture ?

Gaël : j’ai découvert l’apiculture en 2009 grâce à un collègue jardinier de la ville de Bondy. Il venait d’y installer quelques ruches. J’ai ensuite créé le rucher de la municipalité de Montfermeil en juin 2011.

Un peu plus tard, j’ai rencontré Alain Sandmeyer, conservateur du Rucher de la SCA installé au cœur du jardin du Luxembourg, lors d’un colloque sur la biodiversité. Je lui ai fait part de ma méconnaissance de l’apiculture et de mon souhait d’en savoir plus sur leur biologie, les soins à leur apporter, … afin de m’occuper dignement des colonies installées dans le rucher communal.

La SCA : Vous avez suivi la formation au Jardin du Luxembourg ?

Gaël : oui, j’ai rejoint la centaine d’auditeurs pour suivre la formation dispensée par la SCA en février 2012, chaque samedi matin jusqu’en septembre 2012. Cette formation, qui allie théorie et pratique, m’a permis de mieux connaître tous les aspects de l’apiculture et de l’abeille. Si certaines séances pratiques ont été perturbées par une météo très difficile, nous avons été confrontés à des situations qui nécessitaient des opérations sur les ruches (nourrissement, …). Cela m’a été particulièrement utile pour bien gérer la saison 2013, elle aussi marquée par une météo très défavorable au développement des colonies.

La SCA : Cette formation est validée par un examen, comment avez-vous vécu cette « épreuve » ?

Gaël : Pour les séances de formation à la pratique apicole, les auditeurs sont affectés à une ruche, par petits groupes de 6 à 7 personnes, pour en assurer le suivi sur une saison. Pour moi, cela a été la numéro douze. Nous nous sommes liés d’amitié, et avons organisé des séances de révision en commun afin que nous obtenions le fameux diplôme, ce qui a été le cas.

La SCA : restez-vous en contact avec des auditeurs de votre promotion « Janine Pain » ?

Gaël : Oui, bien sûr. La Douze forme désormais un groupe d’amis apiculteurs, qui partagent leurs expériences, heureuses ou un peu moins, dans leurs ruchers respectifs, plusieurs fois par an. Par ailleurs, des réunions sont organisées par les auditeurs de la promotion.

La SCA : après cette année de formation, participez-vous à des actions de la SCA ?

Gaël : en effet, j’ai rejoint l’équipe qu’Alain Sandmeyer a constituée pour gérer le nouveau rucher de la SCA au Parc de la Poudrerie. J’y apporte ma contribution à l’entretien du rucher et j’ai suivi la formation à l’élevage des reines, un volet essentiel dans la conduite durable des ruchers aujourd’hui, face aux difficultés liées aux pesticides, à la pollution et au varroa.

La SCA : pouvez-vous nous décrire votre rucher et sa première saison ?

JPEG - 533.6 ko
Rucher à Montfermeil
Cliché G. Tomasini

Gaël : la Municipalité de Montfermeil, soucieuse de préserver nos amis les butineuses et dans la continuité de la mise en place d’une gestion des espaces verts respectueuse de l’environnement, a décidé d’installer huit ruches sur deux sites :
- 4 ruches aux services techniques municipaux 
- 4 ruches au domaine Formigé.


JPEG - 703.8 ko
Ruches au Domaine Formigé
Cliché G. Tomasini

Les colonies misent en place sont des Mellifera Buckfast, abeille issue du très long travail de sélection du frère Adam, et des Mellifera mellifera, abeille noire.

Autour des ruchers, des plantes mellifères ont été installées et un bassin a été aménagé sur chaque site afin que les abeilles puissent s’y abreuver.

La première récolte de miel a été réalisée par les agents en charge de la gestion du rucher en août 2012. Seules 4 des 8 colonies ont produit du miel, suite à l’hiver qui s’est prolongé. 38 kilos de miel ont donc été récoltés et mis en pot. Ce miel a été distribué à l’ensemble des associations présentes lors du forum qui s’est déroulé en septembre.

La SCA : Avez-vous des projets pour les prochaines années ?

Gaël : Je vais poursuivre ma découverte de l’univers de l’apiculture et mettre en pratique l’élevage de reines, tout en poursuivant mon engagement bénévole avec la SCA au rucher de la Poudrerie. De nouvelles animations seront mises en place afin de communiquer sur le rôle essentiel des insectes pollinisateurs et la nécessité de les protéger, ainsi que leur environnement. Par exemple, nous avons présenté une ruche vitrée lors du salon du jardinage de Sevran.

La SCA : Merci Gaël de nous avoir fait découvrir les ruchers de Montfermeil, qui produisent le Montfer-miel.

Propos recueillis par Renaud Hilleret


Société Centrale d'Apiculture - Réalisation et conception Polygoon Design © 2008

Dernière mise à jour du site : lundi 27 février 2017

À propos de ce site - Sauf mention contraire, le contenu de ce site est sous contrat Creative Commons :
Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification