Société Centrale d’Apiculture

Pollinisatrice et sentinelle de l’environnement, l’abeille est en danger. Protégeons-la !

La Société Centrale d’Apiculture (S.C.A.) a été créée il y a plus de 150 ans pour contribuer à la survie de l’Abeille, en luttant contre les pratiques apicoles ancestrales (étouffage) qui conduisaient pratiquement à détruire les colonies fortes et donc à favoriser la pérennité des souches génétiquement les plus faibles.

Reconnue d’utilité publique en Mars 1900, la S.C.A. a fortement contribué à l’interdiction de ces pratiques au début du XXe siècle.

Organisatrice de plusieurs expositions et congrès, elle est à l’origine de la création de nombreux groupements apicoles.

La S.C.A. qui s’est donné pour objectif la diffusion des connaissances scientifiques et leur vulgarisation, n’a jamais cessé sa mission de formation des adultes au Rucher École du Jardin du Luxembourg et plus récemment, des enfants au Rucher Pédagogique du Parc Georges Brassens.

Depuis plusieurs dizaines d’années, l’Abeille est menacée par les pesticides abondamment utilisés en agriculture intensive, et aujourd’hui par l’introduction dans notre environnement des plantes génétiquement modifiées (O.G.M.) dont les conséquences pourraient se révéler catastrophiques pour les insectes pollinisateurs et par voie de conséquence pour l’Homme.

La reconnaissance du rôle essentiel de l’Abeille dans les écosystèmes et dans la préservation des équilibres naturels est désormais au cœur des préoccupations de notre association.

Pollinisatrice et sentinelle de l’environnement, l’abeille est en danger. Protégeons-la !

en savoir plus…
abeilleProtégez-moi!
Accueil enfumoir L’Association enfumoir Aethina tumida
Diminuer la police Revenir à la taille par défaut Augmenter la police

Aethina tumida


L’introduction du petit coléoptère de la ruche - Aethina tumida- est à présent bien confirmée dans le sud de l’Italie.

La menace est sérieuse pour l’apiculture française.

La première de ces mesures consiste à recenser et visiter (en coordination avec votre Vétérinaire conseil) tous les ruchers des apiculteurs qui ont pu, suite à un contact ou à un achat d’abeilles (reines, essaims sur cadres, paquets d’abeilles) en provenance d’Italie (ou même d’un autre pays), introduire le petit coléoptère en France.

Pour rappel, Aethina tumida est classé parmi les dangers sanitaires de 1ère catégorie, dont la gestion doit être assurée par l’État. L’infestation à Aethina tumida est soumise à déclaration obligatoire.

En fin d’article vous trouverez une fiche technique permettant l’identification d’Aethina tumida ainsi que des conseils pour son dépistage.

Procédure à suivre en cas de suspicion
- Alerter votre DDPP
- Prélever un échantillon (adultes, larves et œufs) et le placer dans un récipient bien fermé contenant si possible de l’alcool à 70 %
- Prendre si possible des photos, adultes, larves, œufs
- Enregistrer les commémoratifs (nom de l’apiculteur concerné /adresse / emplacement du rucher (si possible géo-positionnement), date du prélèvement, nombre ruches concernées si plusieurs)
- Tuer les coléoptères en les mettant au congélateurs une nuit ou dans l’alcool à 70 %
- Envoyer (avec accord DDPP) l’échantillon au LRUE (laboratoire de référence de l’Union européenne dans le domaine de la santé des abeilles) :
ANSES Sophia Antipolis
LRUE – santé des abeilles
Les Templiers, 105 rue des Chappes
BP 111, 06902 Sophia Antipolis Cedex

Documents joints




Société Centrale d'Apiculture - Réalisation et conception Polygoon Design © 2008

Dernière mise à jour du site : jeudi 13 juillet 2017

À propos de ce site - Sauf mention contraire, le contenu de ce site est sous contrat Creative Commons :
Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification