Société Centrale d’Apiculture

Pollinisatrice et sentinelle de l’environnement, l’abeille est en danger. Protégeons-la !

La Société Centrale d’Apiculture (S.C.A.) a été créée il y a plus de 150 ans pour contribuer à la survie de l’Abeille, en luttant contre les pratiques apicoles ancestrales (étouffage) qui conduisaient pratiquement à détruire les colonies fortes et donc à favoriser la pérennité des souches génétiquement les plus faibles.

Reconnue d’utilité publique en Mars 1900, la S.C.A. a fortement contribué à l’interdiction de ces pratiques au début du XXe siècle.

Organisatrice de plusieurs expositions et congrès, elle est à l’origine de la création de nombreux groupements apicoles.

La S.C.A. qui s’est donné pour objectif la diffusion des connaissances scientifiques et leur vulgarisation, n’a jamais cessé sa mission de formation des adultes au Rucher École du Jardin du Luxembourg et plus récemment, des enfants au Rucher Pédagogique du Parc Georges Brassens.

Depuis plusieurs dizaines d’années, l’Abeille est menacée par les pesticides abondamment utilisés en agriculture intensive, et aujourd’hui par l’introduction dans notre environnement des plantes génétiquement modifiées (O.G.M.) dont les conséquences pourraient se révéler catastrophiques pour les insectes pollinisateurs et par voie de conséquence pour l’Homme.

La reconnaissance du rôle essentiel de l’Abeille dans les écosystèmes et dans la préservation des équilibres naturels est désormais au cœur des préoccupations de notre association.

Pollinisatrice et sentinelle de l’environnement, l’abeille est en danger. Protégeons-la !

en savoir plus…
Diminuer la police Revenir à la taille par défaut Augmenter la police

Bruyère


Nom latin :

Calluna vulgaris

famille des :

Ericacées (éricinées)

Noms vernaculaires :

Bruyère, Bruyère-commune, Bruyère-callune, Callune, Brande, Bucane, Grosse-Bruyère.

Illustration

Bruyère

Tiré de la « Flore complète illustrée en couleurs de France, Suisse et Belgique » de Gaston BONNIER, 1934.

Description

Cette plante peut mesurer entre 10 cm et 1 m. C’est un sous-arbrisseau tortueux, à rameaux effilés et dressés, dont l’écorce est d’un brun-rougeâtre. La plante vivace se perpétue et se multiplie abondamment par les divisions de ses tiges souterraines. Ses fleurs d’un rose plus ou moins foncé s’épanouissent depuis la fin juillet jusqu’en septembre, parfois encore en octobre. Elles sont disposées en grappes simples irrégulières, celles-ci sont abondamment visitées par les abeilles. Le miel de bruyère est gélatineux et épais, rouge foncé et son goût est très prononcé.

Distribution

C’est une espèce qui se développe sur des sols siliceux des bois, des landes, des coteaux arides, dans les tourbières et sur les montagnes jusqu’à 2400 mètres d’altitude. Cependant, cette plante n’est pas réfractaire au sol calcaire si celui-ci contient de la potasse. Cette espèce se localise dans presque toute l’Europe jusqu’en Islande et jusqu’aux rivages de l’Océan glacial Arctique. On la trouve également dans le nord-ouest de l’Asie (rare en Asie Mineure), dans le nord de l’Afrique, et en Amérique boréale

- Plus d’information sur Wikipédia : Bruyère



Société Centrale d'Apiculture - Réalisation et conception Polygoon Design © 2008

Dernière mise à jour du site : lundi 18 septembre 2017

À propos de ce site - Sauf mention contraire, le contenu de ce site est sous contrat Creative Commons :
Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification