Société Centrale d’Apiculture

Ces métiers insolites qui font partie du patrimoine de Paris

Par Marie-Laure Castelnau - article du Figaro parus le 11/06/2018

Des apiculteurs du Luxembourg aux liftiers de la tour Eiffel, des laveurs de carreaux de Montparnasse aux vendangeurs de Montmartre, il n’est pas de sot métier dans la Ville Lumière !

Installés dans des lieux mythiques, pittoresques ou même insoupçonnés de la capitale, les métiers parisiens sont pléthore. Rares ou plus courants, grands ou petits, visibles ou invisibles, ils s’exercent dans des endroits uniques, un quartier, un monument ou une institution parisienne et constituent le véritable « patrimoine vivant » de la capitale. Chacun nécessite un savoir, une attitude, un talent, perpétue une tradition, un geste. Impossible de tous les citer ! Voici un parcours buissonnier à travers la capitale, à la rencontre de quelques-uns de ces métiers insolites.
• Le miel et les abeilles

L’Ile-de-France est une des rares régions à avoir échappé à l’effondrement de la production de miel de 2016 et 2017. A Paris, les abeilles profitent d’un microclimat idéal pour un miel abondant et de qualité. En mars 2017, la capitale s’est dotée d’un plan « Ruches et pollinisateurs » pour renforcer les actions en faveur de ces insectes. Quelques apiculteurs couvent les sept cents ruches recensées sur les toits de la capitale, et installées au sommet de monuments comme le Grand Palais ou l’Opéra Garnier. « J’ai de la chance, mon bureau est dans le ciel », plaisante l’un d’entre eux. Son itinéraire le fait parfois sauter du toit de la Monnaie de Paris à celui de l’Académie française voisine…
Lire l’article

Cet article est sous licence CC by-nc-nd