Société Centrale d’Apiculture

Pollinisatrice et sentinelle de l’environnement, l’abeille est en danger. Protégeons-la !

La Société Centrale d’Apiculture (S.C.A.) a été créée il y a plus de 150 ans pour contribuer à la survie de l’Abeille, en luttant contre les pratiques apicoles ancestrales (étouffage) qui conduisaient pratiquement à détruire les colonies fortes et donc à favoriser la pérennité des souches génétiquement les plus faibles.

Reconnue d’utilité publique en Mars 1900, la S.C.A. a fortement contribué à l’interdiction de ces pratiques au début du XXe siècle.

Organisatrice de plusieurs expositions et congrès, elle est à l’origine de la création de nombreux groupements apicoles.

La S.C.A. qui s’est donné pour objectif la diffusion des connaissances scientifiques et leur vulgarisation, n’a jamais cessé sa mission de formation des adultes au Rucher École du Jardin du Luxembourg et plus récemment, des enfants au Rucher Pédagogique du Parc Georges Brassens.

Depuis plusieurs dizaines d’années, l’Abeille est menacée par les pesticides abondamment utilisés en agriculture intensive, et aujourd’hui par l’introduction dans notre environnement des plantes génétiquement modifiées (O.G.M.) dont les conséquences pourraient se révéler catastrophiques pour les insectes pollinisateurs et par voie de conséquence pour l’Homme.

La reconnaissance du rôle essentiel de l’Abeille dans les écosystèmes et dans la préservation des équilibres naturels est désormais au cœur des préoccupations de notre association.

Pollinisatrice et sentinelle de l’environnement, l’abeille est en danger. Protégeons-la !

en savoir plus…
abeilleProtégez-moi!
Diminuer la police Revenir à la taille par défaut Augmenter la police

Les abeilles, les jardiniers, les citadins

une belle histoire d'amour !


Tous les ans au début de l’automne se déroulent les Fêtes du Miel au jardin du Luxembourg et au parc Georges Brassens. C’est une manière de partager avec les parisiens les résultats du travail effectué pendant le printemps et l’été par les milliers d’abeilles qui peuplent les ruches installées dans ces lieux, mais aussi celui des jardiniers professionnels et amateurs qui entretiennent avec passion parcs, jardins publics, balcons ou terrasses.

Car pour avoir un bon miel il faut des fleurs en abondance, et Paris, sorte d’Eden mellifère, offre aux butineuses un véritable jardin planté de million de fleurs et une forêt riche de mille buissons et de milliers d’arbres aux essences très diverses.

Le miel qui coule dans Paris concentre dans ses arômes, au fur et à mesure des récoltes, tous les parfums de ces fleurs : acacias, marronniers, sophora, rosacées, lavandes, fleurs des parterres et des pelouses et bien d’autres encore, sans qu’il soit possible de les distinguer tous tant les mélanges sont subtils et si différents d’une récolte à une autre. Tous les ans, la fête du miel, est un grand succès car de nombreux Parisiens viennent découvrir la récolte de l’année, rencontrer les apiculteurs des ruchers et profiter des expositions sur l’apiculture organisées dans le hall de l’association du Parc Georges Brassens, ou au Pavillon Davioud.



Société Centrale d'Apiculture - Réalisation et conception Polygoon Design © 2008

Dernière mise à jour du site : lundi 18 septembre 2017

À propos de ce site - Sauf mention contraire, le contenu de ce site est sous contrat Creative Commons :
Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification